Ouvrir une boutique en 2022 : Top 3 des commerces qui marchent

top des commerces en 2022
Jeudi 10 mars 2022

L'ouverture d'un commerce implique la connaissance du marché dans lequel il va évoluer. En effet, même si un commerce doit tout d'abord être utile, il ne faut pas oublier de prendre en compte la demande actuelle pour le type de magasin ou restaurant que l'on souhaite ouvrir. Par conséquent, il est important de savoir quels sont les secteurs du commerce qui se portent le mieux.

1. Se lancer dans la restauration


La crise Covid-19 n’a pas épargné le secteur de la restauration qui se relève doucement de la pandémie. Pourtant, dans la food industry, certains domaines n’ont pas connu de baisse, c’est même plutôt de contraire. La restauration rapide, les boulangeries ou encore les services de vente à emporter ont encore de belles années devant eux.

Implanter un fast-food

Ouvrir une franchise fast-food est un projet quasiment sans risque, surtout dans un secteur où la demande est grandissante. La baisse de 16% du chiffre d’affaires connue au premier semestre 2021 a été largement compensée par l’augmentation du panier moyen et la hausse de 11% du nombre d’unités (chiffres CHD Expert/Etude Speak Snacking 2021.) Couplée à un service de livraison, l’ouverture d’un fast-food pourrait conduire à de beaux succès sur l’année 2022. Dans la catégorie « snacking », les produits plébiscités sont les sandwichs, premiers devant les salades et les burgers.

Ouvrir un restaurant de vente à emporter

La vente à emporter ne connaît pas la crise. Pratique et protégée en cas de résurgence des mesures sanitaires, elle connaît un franc succès auprès de publics de tous horizons. Au lieu d’un restaurant traditionnel, pourquoi ne pas ouvrir une boutique concentrée uniquement sur la vente à emporter ? Concentrant 43% des visites en 2020, le secteur a largement prouvé son efficacité. Reste à trouver un concept qui fonctionne sur la durée.

Et pourquoi pas un salon de thé ?

Ils fleurissent un peu partout en France, et connaissent un succès fou. Les salons de thé sont les nouveaux lieux à la mode, dans les grandes comme dans les petites villes. Avec 500 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel dans l’hexagone (chiffres Panorama 2021), le marché du thé affiche une nette hausse. Ouvrir une franchise salon de thé ou lancer son propre concept, voilà une idée prometteuse, à condition de choisir son secteur d’implantation avec soin.

 

2. Ouvrir un magasin « Made in France »


Les produits Made in France ont la côte, et la tendance ne semble pas prête de s’arrêter. Qu’il s’agisse de prêt-à-porter, d’épicerie ou d’artisanat, la fabrication ou l’exploitation locale séduit très largement. En 2019, le Made in France représentait 81% de la consommation des ménages dans l’hexagone (chiffres Insee 2019). Si la préférence s’observe en majorité dans le secteur de l’agroalimentaire, les autres domaines ne sont pas en reste, et l’intérêt des consommateurs est réel. En 2020, 77% des français se disaient prêts à payer plus cher pour acheter tricolore, et 81% déclaraient vouloir consommer moins pour privilégier des produits Made in France (chiffres FIMIF 2020.)

Ouvrir une épicerie locale

De nombreux entrepreneurs se sont déjà lancés dans l’aventure de l’artisanat local. Le principe ? Ouvrir une épicerie proposant en majorité des produits fabriqués dans la région où elle est implantée. Fruits et légumes, mais aussi jus de fruits, viande, poisson ou encore confitures, tous issus de producteurs situés dans les environs. Des marques locales qui occupent 2,2% de part de marché valeur, pour une croissance valeur de +6%. (chiffres IRI 2021)

Et pourquoi pas une boutique de vêtements « Made in France » ?

Le prêt-à-porter français n’en finit plus de faire parler. Vêtements et accessoires, le Made in France réalisait un chiffre d’affaires annuel de plus de 7 milliards d’euros en 2013 (chiffres INSEE 2013.), une tendance en constante augmentation. Le savoir-faire français est plébiscité de toutes parts, et le secteur est en plein boum. Maroquinerie, chaussures, ou même prêt-à-porter spécialisé dans la lingerie, les bonnets ou encore les écharpes : une boutique labellisée Made in France pourrait trouver son public.

 

3. Magasin bio et boutique écologique


En France comme en Europe, un sursaut écologique a gagné une grande partie de la population. En 2020, plus de 6,5% de la consommation alimentaire des ménages était bio (chiffres agence BIO/AND International 2021) et le commerce équitable a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 1,83 milliards d’euros dans l’hexagone (chiffres Observatoire du commerce équitable 2021.) En janvier 2021, L’Observatoire Société & Consommation a publié une grande enquête dédiée à la consommation responsable des ménages français. 59% des personnes interrogées ont déclaré intégrer la question de l’impact environnemental dans leur manière de consommer.

Magasin vrac : un marché en plein essor

Avec une croissance annuelle de 8% en 2020 (chiffres Circuits Bio 2021) le marché du vrac rencontre un véritable succès. 140 épiceries vrac ont déjà ouvert leurs portes en France, pour un chiffre d’affaires annuels d’1,3 milliards d’euros en 2020 (chiffres Réseau Vrac 2021.) Ouvrir un magasin vrac représente une réelle opportunité, un mode de consommation qui séduit de plus en plus de ménages. Plus de 5,4 millions de foyers achètent déjà en vrac. (chiffres Nielsen 2021.)

Ouvrir une friperie

On ne l’attendait pas vraiment, et pourtant, le secteur de la friperie explose en France. Mode de consommation très répandu outre-Atlantique, il ne concernait jusqu’à récemment qu’une part très limitée de la population. La vente de vêtements d’occasions est aujourd’hui en augmentation de 55% en 2021 (chiffres Observatoire Natixis Payments 2021), et ce n’est que le début. Prix réduit mais aussi consommation écologique, les français font la part belle aux friperies qui redeviennent à la mode. Ouvrir ou reprendre une friperie, un projet intéressant.

L’upcycling : qu’est-ce que c’est ?

L’upcycling ou le surcyclage en français fait partie de ces tendances écologiques à suivre en 2022. Prêt-à-porter, mobilier, décoration ou bijouterie, les boutiques de produits upcyclés se multiplient et rencontrent un très grand nombre d’adeptes. Et pour cause, le principe est à la fois eco-friendly et haut-de-gamme. À partir de matériaux de récupération, des nouveaux objets de qualité sont fabriqués. Loin des clichés du recyclage, le marché de l’upcycling est de plus en plus prisé. En boutique pérenne ou pour un pop-up store, l’idée pourrait attirer de nombreux curieux et convaincus.

 

Ça pourrait vous intéresser

Comment valoriser un fonds de commerce

Investir dans l'immobilier d'entreprise : tout ce que vous devez savoir

 

Ma selection